Anecdotes

Quand le roi d’Angleterre était aussi roi de France.

Saviez-vous que le roi d’Angleterre a pendant plus de quatre siècles également possédé le titre de roi de France ? En effet, à la mort de Charles IV le Bel (1322-1328) en 1328, il ne reste plus aucun représentant mâle de la dynastie des Capétiens directs pour monter sur le trône de France. Le roi d’Angleterre Edouard III (1327-1377), fils de la dernière fille de Philippe IV le Bel, revendique dès lors ses droits sur la couronne de par sa naissance. Afin d’éviter de voir la France vassalisée par leur rival outre-manche à terme, les grands du royaume, en stipulant notamment que seuls les hommes peuvent accéder à la tête de la France, désignent Philippe VI de Valois (neveu de Philippe IV le Bel) comme héritier officiel de Charles IV. Écarté de ses prétentions, Edouard III déclare la guerre à la France en 1337. C’est la fameuse Guerre de Cent Ans, qui ne fut véritablement réglée que 116 ans plus tard en 1453. En 1340, le roi anglais intègre même sur son blason les armes de la France, mêlant ainsi les léopards d’or aux fleurs de lys, de sorte à mettre en évidence sa légitimité sur le trône français. Il s’autoproclame en parallèle « roi d’Angleterre et de France ». La présence de ce titre symbolique perdure jusqu’en 1801, date à laquelle George III (1760-1820) décide enfin de l’abandonner.

Pour aller plus loin :

https://www.facebook.com/lesanecdotesdelhistoire/posts/2703692469670050

Laisser un commentaire