Accueil

Une équipe de passionnés vous invite à découvrir ou redécouvrir les anecdotes du passé qui ont su, ensemble, façonner la grande Histoire. 🔎📜⚔️🏺

« Trancher le nœud gordien ».

Dans la langue française, nombreuses sont les expressions imagées puisant leurs références dans des sources antiques ; le « nœud gordien » ne fait pas exception. On emploie cette métaphore de nos jours pour désigner un problème insoluble en apparence, où aucune solution ne semble être possible. Par extension, « trancher le nœud gordien » est utilisé lorsqu’une solution est trouvée pour résoudre cette extrême difficulté, non sans avoir recours à des […]

« Le bouc-émissaire ».

« Celui que l’on punit n’est plus celui qui a commis l’action. Il est toujours le bouc émissaire »

15 juillet 1099 : Prise de Jérusalem par les croisés.

Il y a 922 ans exactement, le 15 juillet 1099, s’opérait au Levant un bouleversement historique. Depuis 614, Jérusalem, ville sainte de nombre de religions, était passée entre les mains successives des Turcs et des Arabes d’obédience musulmane. Entre phases de tolérance et de persécution, le christianisme était rétrocédé au second plan, laissant place alors à la nouvelle religion qu’était l’Islam. Mais en 1095, les seigneurs d’Occident, exaltés […]

27 juin 1905 : La mutinerie du Potemkine.

En 1925, le réalisateur russe Sergueï Eisenstein dévoile au grand public Le cuirassé Potemkine. Commandé par le régime soviétique, ce film muet aux techniques novatrices retrace l’un des événements les plus marquants de la Russie du début du XXe siècle : la mutinerie de l’équipage du cuirassé Potemkine. Il y a 116 ans exactement, le 27 juin 1905, l’Empire russe fait face à la révolte de l’équipage du […]

18 juin 1815 : « Waterloo ! Morne plaine. »

Il y a 206 ans exactement, le 18 juin 1815, le glas sonne pour l’Empire. Les troupes napoléoniennes sont défaites par les armées de la Septième Coalition, alors dirigées par le duc anglais de Wellington et le maréchal prussien Blücher. Napoléon Ier se retire avec ses troupes à Paris, où il abdique quatre jours plus tard, le 22 juin, pour la seconde fois, avant d’être condamné à l’exil sur l’île de Sainte-Hélène. Waterloo marque ainsi la fin de douze ans de domination militaire française sur le reste de l’Europe.

« La Ligue Noire », chant des insurgés Lyonnais.

« Lyon fit la guerre à la liberté ; Lyon n’est plus. » Le 9 octobre 1793, la ville de Lyon tombe face aux armées de la Convention nationale après deux mois d’un siège éprouvant. Peu entraînés, faiblement armés et d’extraction davantage civile que militaire, les quelque dix mille défenseurs de la ville arrivent néanmoins à contenir pendant un temps les 60 000 soldats de la puissante armée des Alpes envoyée […]


Suivre le site

Pour vous abonner, adressez-nous ci-dessous votre adresse e-mail.

Laisser un commentaire